Les entités sociales - Leur évolution - Aperçus -



 

 

L’ENVELOPPE DONT NOUS SOMMES REVÊTUS
. . PORTE À CROIRE QUE NOUS SOMMES ...
. . des individus, des particuliers, des tout un chacun, à nul autre pareil,
. . une "âme" ("Il n’y a âme qui vive."), une personne,
. . quelqu’un, un tel, un ... "de la Canabière", quiconque, n’importe qui,
. . un quidam, une tête de pipe, un titi, un Pékin, un zigue (mé ..., té ..., sézigue),
. . ou, si féminin, une bonne femme, une nana, une gonzesse,
. . masculin, un bonhomme, un mec, un gonze
. . ou, avec compassion, un pauvre hère, un pauvre bougre
. . ou, condamnant,
. . . . un affreux jojo, un pignouf, un Olibrius,
. . . . un drôle
. . . . . . de type, de loustic, de lascar,
. . . . . . d’animal, de zèbre,
. . . . . . de Zigoto, de Zigomar, de zouave, de numéro
. . . . . . ou, à partir de l'Auguste des cirques, de gusse, de gugusse.
. . ou, appréciant,
. . . . une personnalité, "quelqu’un", une figure représentative, emblématique.
Or, en fait, rien ni personne n’est vraiment une entité indépendante :
. . tout est entité sociale, tout est imbibé d’influences diverses.
. . Et l’autre, autrui, n’est pas tout à fait un autre.
. . L’altérité, comme l’individualité, n’est que relative.
. . Et, si nous poussons cette réflexion jusqu’à l’infini, nous constatons
. . . . que tout est à jamais regroupement et unité, unité et regroupement.

ET CES INDIVIDUALITÉS RELATIVES
. . SE REGROUPENT DE MULTIPLES FAÇONS.
Mais nous ne verrons que les regroupements universels,
. . à savoir les regroupements où,
. . . . de plein droit, peut être exigé quoi que ce soit en tout domaine.
. . Ainsi, par exemples, est interdit,
. . . . aux États-Unis, en Pennsylvanie,
. . . . . . de sortir de chez soi en veste et pantalon non assortis,
. . . . aux États-unis, dans le Michigan, aux épouses
. . . . . . de se faire couper les cheveux sans autorisation maritale,
. . . . en Angleterre,
. . . . . . de chanter des chansons paillardes, de faire voler des cerfs-volants,
. . . . en France, aux femmes, de porter un pantalon,
. . . . en Egypte, d’avoir des rapports sexuels nus,
. . . . en d’autres endroits, en d’autres temps,
. . . . . . de porter une casquette, de ne pas porter de casquette,
. . . . . . de se raser le visage, de ne pas se le raser ... .
Et ce devint les sociétés politiques,
. . avec leurs compétences sur des territoires, des personnes,
. . avec leurs nationaux, ressortissants, naturalisés, différant des étrangers.
À bien noter, à ce propos, que les dates qui seront données ici,
. . ce sont les dates des états de fait et non celles des états de droit,
. . lesquels d’ailleurs, parfois, ne se manifesteront jamais.

"FACTEURS" ET "AGENTS" -
Il semble bien que, chez les animaux au moins,
. . ce soit surtout pour des raisons d’efficacité qu’on se regroupe.
Mais il semble bien aussi qu’à partir des Humains au moins,
. . ce soit en plus pour bien d’autres motifs.
D’abord : volonté de commercer, d’où de se faire concéder des comptoirs.
. . Ce fut le cas,
. . . . méditerranéen, des Peuples de la Mer, des Phéniciens, des Grecs,
. . . . puis africains, asiatiques, des Portugais, d’autres.
Puis :
. . désir d’arrondir, plus ou moins pacifiquement, son territoire,
. . désir d’atteindre certaines limites, tel fleuve, telle montagne,
. . envie d’occuper, plus ou moins violemment, des territoires plus ou moins vides
. . . . (Et nombre de chefs mongols, prolifiques, prêts à tout, et leurs troupes,
. . . . . . tous sur leurs chevaux rapides,
. . . . . . se sont répandus sur des immensités,
. . . . . . . . quoique d’une manière plus ou moins éphémère,
. . . . . . . . parfois, même, comme certains Nordiques, saisonnière.),
. . volonté d'en venir à certaines frontières historiques ou linguistiques.
Puis l’expansionnisme se fit planétaire.
. . Et, accompagné ou non de bonnes intentions,
. . . . ce fut les conquêtes russes, espagnoles, portugaises, anglaises, françaises, ... .
Enfin, à la suite du messianisme orthodoxe, ce fut les internationales moscovites.
Le tout : aidé ça et là par des ambitions de gouvernants.

FACILITÉS, VOIRE CAUSES PROFONDES -
Ces expansions territoriales ont, en effet, pu se trouver facilitées de diverses façons.
Déjà, le faible excite la convoitise du fort, son voisin,
. . à moins d’être protégé par les conditions naturelles ou ... financières,
. . . . ainsi la Confédération Helvétique,
. . à moins qu’il ait eu la sagesse de s’allier à d’autres,
. . . . ainsi l’Autriche à la Hongrie, la Bohème et autres,
. . que, face à plusieurs voisins forts, il ait représenté une utilité,
. . . . ainsi le Bénélux.
Puis, souvent, l’appel à l’aide permet à l’appelé de s’imposer.
. . Rome, appelée face aux Helvètes, a soumis la Gaule.
. . Les musulmans appelés par un prince wisigoth face à un autre,
. . . . ont soumis l’Ibérie, à quelques terres près.
. . L’Union soviétique, "libérant" les États de l’Europe centrale,
. . . . en a fait des États satellites.
. . Les États-Unis, "libérant" les États de l’Europe occidentale,
. . . . leur ont imposé leur "culture".
Enfin, souvent en fait, les stratèges ont surfé sur des vagues idéologiques.
. . Alexandre,
. . . . c’est aussi Socrate, Platon, Aristote.
. . Clovis, Charles le Magne, la Chrétienté,
. . . . c’est aussi Augustin et sa "Cité de Dieu".
. . Abou Bakr, Omar Ier, Walid,
. . . . c’est aussi Mohammed.
. . Les généraux de la Ière République française,
. . . . c’est aussi Montesquieu, Voltaire, Rousseau.
. . Les généraux de l’épopée coloniale française,
. . . . c’est aussi Jules Ferry et des idées républicaines.
. . Les généraux germaniques,
. . . . c’est aussi le militarisme prussien, parfois au service d’une revanche.

ENFIN -
Sous de beaux couverts idéologiques,
. . . . utilisant tous les moyens de propagande permis ou non,
. . l’ambition moscovite,
. . unie aux affairismes anglo-saxon et autres,
. . unie aussi à cet égoïsme si bien exprimé,
. . . . dans un des Paris-Match d’avril 1955,
. . . . par un certain Raymond Cartier, le cartiérisme, du reste,
. . . . . . "La Corrèze plutôt que le Zambèze",
. . a réussi à dissoudre les empires néerlandais, royaume-unien, portugais, français.
Pourtant, parmi ces essais originaux, il y en avait un qui se distinguait par sa générosité :
. . la Communauté franco-africaine, créée en 1958,
. . . . qui rejetait tout communautarisme, s’en tenant aux seuls droits individuels,
. . . . qui garantissait, grâce à la laïcité, libertés de pensée, de conscience, d’expression,
. . . . et qui, par solidarité, en finissait avec la pauvreté sévissant outre-mer.
. . Mais il a ainsi bien vite sombré
. . . . d’autant qu’un certain Charles De Gaulle, raciste, sans doute, et "matérialiste",
. . . . . . lui a préféré une Communauté ... européenne ... économique ... !!!.
Dès lors, ç'a été
. . la débâcle affairiste
. . et ... le terrible terrorisme islamiste.

espace privé