Chapitre 2 -

Une rémunération minimale nette semestriellement mise à niveau

pour atteindre le plus tôt possible tout ce qu'il faut pour jouir de tous ses droits juridiques :

avoir la possibilité de se nourrir, de se loger, de se divertir, de se cultiver, de participer à la vie sociale, ... -

      Aucune aide au logement ne sera plus nécessaire -

Pour les soins domestiques, les personnes majeures qui, éventuellement, profitent de

quelqu'un,     

      devront le rémunérer et en payer les cotisations retraite (Les sociales seront étatisées.) -

Aide à toutes les personnes ou maisons de soins convenables

      qui ont quelqu'un à charge, qu'il soit mineur, handicapé ou dépendant,

      à savoir du tiers du salaire minimal - Soins médicaux sans débours pour tous les résidants et, s'il s'agit d'un soin immédiat, pour toutes les personnes de passage - Victimes de catastrophes, troubles publics, immédiatement indemnisées - Pensions de retraite convenables assurées pour tous à l'àge obligé vu la santé ou désiré selon les contrats conclus - A bas le ruissellement !  Vivent les geysers !